L’un des problèmes les plus fréquents qui entravent le fonctionnement d’un lave-vaisselle est une panne de résistance. Cela se traduit par un appareil qui effectue l’entretien des récipients à l’eau froide ou qui arrive en fin de cycle sans chauffer. Loin de mettre l’équipement électroménager hors service, cette défaillance peut facilement être réglée. Il suffit de savoir comment vous y prendre de la bonne manière. Voici les étapes à suivre pour remplacer la résistance de votre lave-vaisselle.

Démonter la résistance défaillante du lave-vaisselle

Avant de changer la résistance de votre lave-vaisselle, vous devez d’abord la démonter. Pour le faire, il faudra vous équiper au préalable d'un tournevis, d’une longue pince et de gants de sécurité. Vous pouvez également avoir à disposition un linge sec pour nettoyer d’éventuelles gouttes d’eaux qui s’échapperaient dans la machine.

Une fois bien outillé, c’est le moment de passer à la phase opérationnelle. Prenez soin de déconnecter le câble d’alimentation électrique avant d’entamer les manipulations. Aussi, devrez-vous fermer le robinet d’eau et retirer le tube d’arrivée du liquide. Pour effectuer le démontage de la résistance endommagée, allongez l’appareil sur le flanc, de préférence sur un plan de travail en hauteur. Cela vous évitera d’avoir à vous accroupir incessamment.

Sous la machine, vous verrez une sorte de coffre retenu par des vis. C’est à l’intérieur de celui-ci que se situe votre résistance.

Identifier le type de résistance du lave-vaisselle

Pour réussir votre dépannage, vous devez identifier le type de résistance dont est équipée votre machine. Notez qu’il en existe deux types, à savoir le thermoplongeur et le tunnel chauffant. Afin de déterminer la pièce dont est pourvu votre lave-vaisselle, il vous faudra la sortir de son logement. À l’aide de votre tournevis, retirez les vis puis ôtez le couvercle qui fait barrage à la résistance. Cela devrait vous permettre d’accéder à cette dernière. En ouvrant le panneau de sécurité, faites attention au flotteur anti-débordement qui y est relié. Débranchez les connecteurs de celui-ci. Avec votre téléphone, prenez une photo de l’installation. Vous pourriez vous y référer au moment de tout remettre en place.

Servez-vous ensuite de votre pince pour déconnecter tous les fils connectés à la pièce défaillante. Faites cela avec précaution pour éviter par mégarde, de sectionner un câble. Ôtez l’écrou de serrage qui maintient la pièce en vous servant d’une clé adaptée. S’il s’agit d’un thermoplongeur, il suffira de le retirer de son habitacle. Dans le cas d’un tunnel de chauffage, vous devez encore desserrer les colliers qui retiennent les durites d’eau avant de déboîter ces dernières.

Mettre en place la nouvelle résistance

Maintenant que vous savez le type de pièce embarquée dans votre appareil électroménager, il faut chercher à vous en procurer. Cette étape n’est pas difficile puisqu’il suffit de vous rendre dans un magasin spécialisé ou sur le site du fabricant pour l’acquérir. Faites attention au numéro de référence de votre machine ou à celui de l’élément chauffant. Toutes les pièces détachées en ont un qui leur est propre. C'est ce qui explique par exemple qu’une résistance Bosch ne puisse correspondre à tout autre appareil. Aussi, serait-il avisé que vous vous assuriez que le produit est disponible en stock chez votre fournisseur avant le démontage.

Une fois en possession de la nouvelle résistance, son installation devrait pouvoir se faire sans difficulté. Il suffira de suivre le procédé inverse à celui observé pendant la phase de démontage. Commencez par loger la pièce neuve dans sa caisse, puis mettez en place les fixations. Veillez à ce que la pièce en question soit bien positionnée avant de la condamner. Reconnectez ensuite ses câbles avant de visser à nouveau le panneau de protection, sans oublier de rebrancher les connecteurs du flotteur.

Redressez à présent votre machine, puis branchez-la. Lancez ensuite un cycle à vide pour vérifier que tout a bien été réinstallé et que le problème est définitivement réglé.

Fonctionnement de la résistance et les éventuelles causes d’une panne

La résistance est l’élément chauffant dans un lave-vaisselle. C’est elle qui favorise un nettoyage optimal des assiettes justement grâce à l’eau chaude. Étant en contact constant avec le liquide, les pannes peuvent survenir en raison du calcaire ou du tartre qui peuvent s'y accumuler. Cela occasionne alors un encrassement de la résistance qui n’est plus en mesure d’apporter de réponses efficaces au lancement des programmes.

Parmi les indicateurs les plus connus d’un dysfonctionnement de la résistance, il y a le fait que l’eau reste froide durant tout le cycle d’entretien. Cela signifie que le thermoplongeur ne parvient plus à faire monter le liquide en température. Dans certains cas, c’est l’effet inverse qui est observé. Autrement dit, l’eau est presque bouillante alors qu’en temps normal, la température prédéfinie par le fabricant varie entre 45 °C et 70 °C.

La conséquence d’une telle défaillance est que la machine fera sauter les plombs de votre compteur en raison d’un court-circuit au niveau de la résistance. La vaisselle sera de moins en moins propre, sans oublier qu’elle ne séchera pas automatiquement en fin de cycle. Selon la marque de votre lave-vaisselle, il est possible que sa carte électronique affiche un message ou code d’alerte. Il vous faudra alors tester la pièce chauffante pour vous assurer que c’est bien elle qui est en cause.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *